Istres Ouest-Provence fait rayonner ses ports aux Nauticales

ouestprovence.fr | 09.04.18 | 15:04
François Bernardini, maire d’Istres, vice-président de la Métropole et président du Conseil de Territoire Istres-Ouest Provence, et Martial Alvarez, maire de Port-Saint-Louis, vice-président de la Métropole et président de la SPL Nautisme, Mer et Développement, sont intervenus le mercredi 4 avril à l’occasion de la matinée consacrée à la présentation des nouveaux ports métropolitains, dans le cadre des Nauticales de La Ciotat.

La diversité de son littoral et ses nombreux atouts font du territoire Istres Ouest-Provence une destination plaisance incontournable, avec deux destinations phares : Istres, sur l’Etang de Berre, et Port-Saint-Louis, entre Rhône et Méditerranée. C’est ce que François Bernardini et Martial Alvarez ont pu affirmer et démontrer au travers de deux projets majeurs pour le territoire métropolitain : l’extension du port des Heures-Claires d’Istres et le développement du Pôle nautisme de Port-Saint-Louis.

 

Les Heures-Claires : un port à haut niveau de service sur l’Etang de Berre.

Le port istréen va prendre une nouvelle dimension. Pensé dans une vision d’aménagement à l’échelle métropolitaine, et anticipant la future navette trans-étang de Berre, avec la création d’un quai dédié, il va voir sa capacité doubler, passant de 178 à 350 anneaux. Un réaménagement complet, du port lui-même, qui va devenir l’un des plus modernes et mieux équipés de tout l’Etang de Berre, et de ses pourtours dont les aménagements ont débuté bien en amont avec la réalisation de ses sentiers piétons et de ses deux plages, et se poursuivront avec principalement la création d’ une plage supplémentaire, de commerces liés au nautisme, et l’extension du parking passant de 88 à 220 emplacements.

L’ensemble de ce projet s’inscrit dans la logique de certification « Ports propres »,  dans une démarche respectueuse de l’environnement naturel du site, et dans une volonté de faciliter aux mieux le « partage » entre les différents usages et activités : plaisance, nautisme, et loisirs.  Avec une base de voile à spécificité handi-voile intégrée au port, avec sept entités associatives impliquées dans le fonctionnement et l’animation du site, le port des Heures Claires se veut être aussi un véritable lieu de vie ouvert à tous.

 

Le Pôle Nautisme et Mer : un outil de développement économique

Le projet a pour ambition de transformer la presqu’île du Mazet et ses 300 hectares en un site dédié aux métiers du nautisme, de la mer, de la pêche et du tourisme, avec pour objectif de faire de Port-Saint-Louis, un pôle économique d’envergure, l’une des premières plateformes euro-méditerranéennes du nautisme, tout en préservant et valorisant ses multiples espaces naturels. Un projet global aux aménagements multiples qui interviendront d’ici à 2022, comme les aménagements dans le bassin central en vue d’augmenter le nombre de places du port de plaisance, labellisé Ports propres, et d’accueillir de grosses unités de 14 à 20 m, ou encore les projets d’extension de 1600 places sur le Port Napoléon et Navy service qui feront de Port-Saint-Louis le 1er port à sec européen. Au total, six ports de plaisance offrent près de 4 000 places à sec et à flot sur la commune, dont le Port-Abri, situé sur le Rhône, sur lequel des travaux de rénovation sont en cours. Citons aussi le projet de forêt environnementale d’éoliennes, l’aménagement d’un parc public intergénérationnel sur 3 hectares à la porte du Mazet, un espace commerces, services et associations, dédié à la mer et à la plaisance, une péniche-hôtel, une navette sur le Rhône… Des projets qui ouvrent de vraies perspectives de développement touristique.