Ouest We Cannes

ouestprovence.fr | 15.05.18 | 16:05
Le long-métrage « Il se passe quelque chose » réalisé par Anne Alix, subventionné par la Commission Film d’Istres Ouest-Provence

Le long-métrage « Il se passe quelque chose » réalisé par Anne Alix qui fera l’ouverture de la sélection de l’ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Distribution) à Cannes est un pur produit régional. Le film est produit et distribué par Shellac, une société marseillaise et sa réalisatrice est également installée sur Marseille depuis une vingtaine d’année. Il a été tourné entièrement dans la Région et en grande partie sur le Conseil de Territoire Istres-Ouest Provence.

Ce film a reçu le soutien financier de la Métropole, à travers le Conseil du Territoire Istres-Ouest-Provence.

La réalisatrice a passé plus d’un mois à sillonner le territoire afin d’explorer ses spécificités et de repérer ses problématiques singulières.

Sa rencontre avec les habitants, personnages authentiques à la générosité non feinte a permis d’en faire de véritables acteurs oscillant entre documentaire et fiction.

Ce road trip emmène ainsi les protagonistes à la découverte des cabanonniers, à travailler avec les ouvrières de l’usine Ferrigno, à se perdre au milieu de la Crau, à rencontrer les cueilleurs de pêches et les bergers, à découvrir le centre-ville d’Istres et se balader au bord de l’étang de l’estomac, …; bref, à cinématographier les caractéristiques si particulières du territoire, terre de décors exceptionnelle dont Anne Alix a su s’emparer avec intelligence et sensibilité mais surtout avec une véritable empathie pour ses habitants.

 

Synopsis

Avignon. Irma, qui ne trouve plus sa place dans le monde, croise sur sa route Dolorès, une femme libre et décomplexée missionnée pour rédiger un guide touristique gay-friendly sur un coin de Provence oublié. L’improbable duo se lance sur les routes. Au lieu de la Provence pittoresque et sexy recherchée, elles découvrent un monde plus complexe et une humanité chaleureuse qui lutte pour exister. Pour chacune d’elle, c’est un voyage initiatique.

 

 

LA COMMISSION DU FILM ISTRES-OUEST PROVENCE

Outil de développement imaginé pour générer des retombées économiques, touristiques et médiatiques, la Commission du film est chargée de la promotion du territoire de Istres-Ouest Provence en direction des professionnels, français et étrangers, de l’industrie cinématographique et audiovisuelle. Cette démarche a pour objectif de soutenir la création et d'accompagner les jeunes réalisateurs. Elle contribue également à la mise en lumière d'un morceau de Provence souvent mal connu

La commission du film Ouest Provence a été créée en 2011. En six ans d'existence, elle a développé des conditions d'accueil optimales pour les professionnels :

-        Recherche de décors et pré-repérages de sites,

-        Assistance à l'obtention des autorisations de tournage,

-        Identification de prestataires et techniciens locaux, etc.,

-        Assistance à l'obtention de subventions,

-        Organisation de visites de décors du territoire pour les professionnels français et étrangers,

-        Accueil de résidences d'écriture.

 

Dès juillet 2012, l’ex SAN Ouest Provence avait mis en place une politique d’aide à la production cinématographique et audiovisuelle. Huit longs-métrages ont bénéficié de l’aide à la production, générant pour près de 1,5 million de retombées économiques directes sur le territoire intercommunal.

 

Depuis, François BERNARDINI, maire d’Istres, Président du Conseil de territoire Istres-Ouest Provence et vice-Président de la Métropole Aix-Marseille Provence a souhaité poursuivre ce soutien.

 

Cette démarche a, au total, initié plus de 350 jours de tournage répartis entre différents longs-métrages, courts-métrages, TV réalités, documentaires, fictions TV, pubs, clips, etc.

 

Les longs métrages déjà tournés sur Ouest Provence :

-        Après le sud de Jean-Jacques Jauffret

-        Les invincibles de Frédéric Berthe

-        Fiston de Pascal Bourdiaux

-        La marche de Nabil Ben Yadir

-        Suzanne de Katell Quilleveré

-        Fidélio, l'Odyssée d'Alice de Lucie Borleteau

-        Vincent n'a pas d'écailles de Thomas Salvador

-        Orage de Fabrice Camoin

-        Repas de Famille de Pierre-Henry Salfati

-        Toril de Laurent Teyssier

-       Et mon cœur transparent de Raphael et David Vital-Durand

-       Lola Pater de Nadir Moknèche

-       Menina de Cristina Pinhero

-        Il se passe quelque chose d’Anne Alix

 

 

 

3 projets (deux longs-métrages et une fiction TV) ont été sélectionnés par la Commission cette année, et devraient se tourner entre la fin du printemps et de l’automne.